Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MadeInLePeuple

Actualité Politique Société

Les intérêts de la dette, produit d'une loi inconstitutionnelle

Article du monde de mai 2013

« Cette année, la charge de la dette est même le premier poste du budget de l'Etat, devant l'éducation nationale. En 2013, la France devrait débourser 46,9 milliards d'euros pour le paiement des intérêts de sa dette. Soit quatre fois et demi le budget annuel alloué au travail et à l'emploi et autant qui ne pourra être consacré à l'investissement ou à l'innovation.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/05/15/la-charge-de-la-dette-greve-les-marges-de-man-uvre_3230341_3234.html

En effet, la dette implique le remboursement des intérêts générés.

Donc le remboursement des intérêts de la dette s’élève « seulement » à 50 milliards d’euros, c’est-à-dire 20% du budget de l’état, une bagatelle. Et à cela, il faut ajouter le remboursement de la dette elle-même, donc au total, nous ne sommes pas loin des 100 milliards d’euros.

Devant l’énormité de la situation, il semble incroyable qu’aucune voix publique n’interpelle le peuple. Le nœud du problème demeure cet article 123 du Traité d’Union Européenne de Lisbonne, où rappelons-le, il est institué que les banques centrales n’ont pas le droit de prêter aux états.

Nous devons nous questionner sur la légalité d’une telle loi qui interdit l’acte régalien d’un état à frapper monnaie. N’est-ce pas inconstitutionnel ?

http://www.economie.gouv.fr/budget-2013

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article